EMPÊCHER QUE LE MONDE SE DÉFASSE

Paroles de confinés : « Si tout repart comme avant nous ne l’accepterons pas. » – Cultivons nos toits

Pour l’instant, ça communique, ça monte, ça espère ! Léo Prévitali en charge de la communication de l’association n’a pas chômé pendant ce confinement, « c’est un moment propice au faire savoir. Nous en avons profité pour faire passer beaucoup de messages sur Facebook. Et nous progressons sur le montage de notre futur MOOC de l’autonomie alimentaire. Les tournages sont impossibles mais pas le montage des 2 premiers épisodes sur les 20 que compte ce média qui sortira en octobre donc décalé de 2 mois. » 

Les relations avec les écoles pour la sensibilisation sont interrompues mais pas les contacts avec les promoteurs immobiliers pour la création d’espaces d’agriculture urbaine. L’association constate également une forte augmentation des demandes de conseils et de formation de la part des particuliers pour cultiver leur autonomie. L’effet crise sanitaire et alimentaire comme déclencheur de prise de conscience ou de peur sur les possibles conséquences sur l’approvisionnement ?

 

Et demain ? 

« J’espère qu’il y aura une différence de ton bien au-delà de la sphère militante et engagée à laquelle j’appartiens. Que le plus grand nombre voudra le changement dans les pratiques agricoles, alimentaires et environnementales. »

« La jeune génération à laquelle j’appartiens s’est retrouvée confinée contre son gré, en situation de “guerre” non souhaitée. Et si tout repart comme avant nous ne l’accepterons pas. Mais il y a de l’espoir quand on constate que 100 000 Français se sont portés volontaires pour aller donner un coup de main aux agriculteurs ! »

Suivez l’actualité de la Transition Alimentaire

L’info-lettre des Societal Angels tous les 15 jours